Foire aux questions COVID-19

Les protocoles de McGill pour répondre à l'éclosion de COVID-19 sont constamment évalués et tous les travailleurs devraient consulter ce site Web pour les dernières informations. Si vous êtes symptomatique ou si vous avez été en contact avec une personne symptomatique, vous devez appeler le 1-877-644-4545 et suivre les instructions d'auto-isolement à la maison.

 

Les informations sur cette page sont valables à partir du mercredi 1er avril 2020. Veuillez noter que la situation peut avoir changé depuis lors. Nous vous invitons à nous consulter directement si vous avez des questions supplémentaires.

Suspension des délais pour les griefs

Un grief est une résolution officielle d'un problème en milieu de travail. Un grief déposé par l'intermédiaire de l'AÉÉDEM n'est pas punitif : il ne s'agit pas d'une attaque contre votre professeur, votre département ou votre superviseur. Un grief découle généralement d'une tentative de résolution informelle d'un problème. Dans de nombreux cas, un grief est le seul moyen d’obliger McGill à reconnaître les droits d’un.e employé.e.

 

Dans les circonstances actuelles, l'AÉÉDEM et McGill ont décidé de suspendre les délais normaux pour soumettre et répondre aux griefs, à l'arbitrage et aux réunions disciplinaires jusqu'à la réouverture du campus ou jusqu'à ce que les deux parties en décident autrement. Cela nous permettra de répondre aux besoins de nos membres, mais ne devrait pas retarder la résolution d’un problème immédiat. Si vous vous rendez compte d'une situation qui viole vos droits, veuillez nous en informer le plus tôt possible à president@agsem-aeedem.ca.

 

Prolongation des délais d'embauche pour l'automne 2020

L'AÉÉDEM et McGill ont décidé d'ajouter 30 jours aux délais de publication prévus à l'article 12.01.01 de la convention collective des auxiliaires d'enseignement. Cela signifie que les offres d'emploi pour l'automne 2020 seront annoncées d'ici le 30 mai et, comme d'habitude, les auxiliaires potentiels auront 30 jours pour postuler à partir du moment où les postes sont affichés.


Les offres d'emploi de l'été 2020 ne seront pas affectées par ce retard puisque ces postes auraient dû être affichés d'ici le 1er mars 2020 et seront ouverts pendant 30 jours. Dans les 30 jours suivant la date limite de candidature, les auxiliaires devraient recevoir une offre d'emploi (conformément à l'article 13.03.03). Si vous avez des difficultés à accéder aux offres d'emploi ou si vous rencontrez des retards importants avec une décision d'embauche, veuillez contacter grievance.1@agsem-aeedem.ca.

FAQ Auxiliaires d'enseignement

Nous voulons avoir de vos nouvelles sur les changements apportés à votre contrat ou à vos conditions de travail depuis la fermeture de la mi-mars. Remplissez notre bref sondage ici.

Info rapide :

  • Vous avez le droit d'être payé pour toute formation spécifique au cours. (11.02.03 de la convention collective)

  • Vous avez le droit de refuser un travail qui dépasse les heures de votre contrat. Nous vous recommandons de suivre de près vos heures et d'informer votre superviseur si vous risquez de dépasser votre contrat.

  • Vous avez le droit d'accepter toute heure de travail rémunérée supplémentaire avant qu'elle ne soit proposée à quelqu'un d'autre (c'est-à-dire le droit de premier refus).

  • Vous avez le droit d'être payé pour toutes les heures travaillées. Si votre superviseur vous demande de travailler des heures supplémentaires, assurez-vous qu'il a l'approbation du département. (11.04 de la convention collective)

  • McGill ne donnera pas la priorité à vos droits du travail, soyez prêt!

 

Ai-je le droit de refuser une tâche si je suis préoccupé par l'exposition au COVID-19?

Oui. Vous avez ce droit en vertu de l'article 15 de notre convention collective et de l'article 12 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Afin d'exercer ce droit, vous devez informer votre superviseur, votre représentant syndical ou la CNESST du danger que présente la tâche.

 

Mes tâches changent et je n'avais pas prévu cela. Comment puis-je m'assurer que ma charge de travail est équitable?

Vérifiez votre formulaire de charge de travail et vérifiez vos heures! Trouvez le formulaire de charge de travail que vous avez signé au début du trimestre et évaluez les heures qui vous restent et ce qui a changé. Il est maintenant temps de suivre toutes les tâches supplémentaires qui vous sont assignées et combien de temps il vous faut pour terminer. Enregistrez-vous des conférences? Créer de nouveaux travaux à compléter en ligne? Apprendre une nouvelle plateforme ou un nouveau logiciel? L'évaluation sur une plate-forme différente prend-elle plus de temps qu'elle n'en aurait autrement? Selon 11.03, vous devriez être payé pour toutes les heures de votre contrat d'auxiliaire d'enseignement, même si les détails du travail a changé. Nous voulons savoir comment vos conditions de travail ont changé, envoyez-nous vos commentaires ici. Si votre charge de travail prévue pour ce semestre n'a jamais été juste avant la pandémie de COVID-19, nous voulons également le savoir.

 

Maintenant que la session est en ligne, j'ai moins de travail que prévu dans mon contrat. Vais-je voir une réduction de ma rémunération d'auxiliaire d'enseignement?

Non. En raison des dispositions de notre convention collective (article 11.03), les auxiliaires qui ont moins de travail dans les circonstances actuelles ne verront pas de réduction de leur rémunération, même si ils ont une réduction du nombre d'heures travaillées. Cela signifie que si vos laboratoires ou sections de conférence sont annulés et que votre professeur n'a pas de travail supplémentaire à vous donner, rien ne devrait changer dans votre paie car le département doit respecter le contrat que vous avez signé au début de la session.

Les ressources humaines ont envoyé des directives aux départements à cet effet et ont assuré le syndicat que le contrat et les droits du travail de chacun seront respectés. Si vous entendez quelque chose de votre professeur ou de votre département au sujet de la réduction de votre salaire, ou si vous remarquez une diminution sur vos talons de paie sur Minerva, faites-le nous savoir dès que possible et nous travaillerons à corriger la situation.

 

Mon professeur ou mon département embauche du soutien pédagogique supplémentaire pour aider à l'augmentation de la charge de travail. Est-ce permis?

Oui, mais vos droits doivent être respectés. Il est possible qu'un professeur décide qu'il a besoin d'auxiliaires d'enseignement supplémentaires, de correcteur.trices ou de tout autre soutien académique pour la fin de session. Ceci est autorisé dans certaines circonstances, mais vous avez des droits. Si un cours a déjà des auxiliaires, le travail supplémentaire doit d'abord être offert à ces employé.e.s avant d'embaucher quelqu'un d'autre. Ce travail doit être rémunéré au taux d'auxiliaire ; votre superviseur ne peut pas vous demander de travailler gratuitement. S'ils le font, dites-nous.

Si vous et toute autre auxiliaires de votre cours refusez ce travail supplémentaire, le département est libre d'embaucher un soutien pédagogique supplémentaire. Tout type de soutien pédagogique peut être embauché pour des cours qui n'ont pas déjà un.e auxiliaire ce trimestre.

Nous encourageons tous les travailleurs de soutien à l'enseignement qui ne sont pas actuellement syndiqués à se joindre à notre campagne de syndicalisation pour représenter tous les travailleurs occasionnels universitaires sur le campus. Vos droits du travail n'ont jamais été aussi importants et collectivement, nous pouvons améliorer les droits des travailleurs universitaires occasionnels à McGill. Inscrivez-vous en ligne ici.

 

J'ai dû suivre une formation supplémentaire pour apprendre de nouveaux logiciels maintenant que tout le contenu du cours et l'évaluation sont en ligne. Vais-je recevoir une compensation?

Assurez-vous que votre unité d'embauche a approuvé les changements avant d'accepter de travailler des heures supplémentaires. En cas d'augmentation de la charge de travail, les auxiliaires d'enseignement ont également des droits dans la convention collective. Si vous constatez une augmentation du travail en raison de la mise en ligne du cours, vous pouvez réviser votre formulaire de charge de travail avec votre superviseur pour demander des heures supplémentaires (article 11.04). Si une demande n'est pas satisfaite par votre département, ce problème peut être porté à l'attention du syndicat et nous défendrons votre cause. Dites-nous comment vos conditions de travail ont changé ici.

 

Mon professeur ne respecte pas mes droits mais je suis nerveux de le confronter à ce sujet. Y a-t'il quelque chose que je peux faire?

Oui! Vous pouvez toujours être accompagné par un représentant syndical à une réunion avec votre superviseur ou avec votre département, y compris, dans de tels moments, en ligne ou par téléphone. Votre syndicat peut fournir un soutien et des conseils, aider à la médiation d'un désaccord ou être ferme et faire valoir vos droits. Nous contacter pour obtenir des informations ou des conseils ne signifie pas que nous déposerons un grief, et toutes les informations partagées avec nous restent confidentielles. C'est toujours à vous de décider comment vous voulez procéder. Si vous avez besoin de conseils immédiats et confidentiels, envoyez-nous un courriel à president@agsem-aeedem.ca.

 

Ai-je droit à un congé de maladie en vertu de la convention collective?

Oui. En vertu de la convention collective, vous avez le droit de prendre les congés médicaux suivants :

  • jusqu'à 10 jours pour les obligations de soins de santé de votre enfant (16.03.03);

  • jusqu'à 3 mois pour s'occuper de votre enfant, conjoint ou membre de votre famille aux prises avec une maladie (16.03.04); et,

  • congé de maladie pour vous-même sans durée spécifiée (16.06).

Selon le 16.06, si vous êtes malade, vous devez en informer votre superviseur dès que possible et lui fournir une proposition de réorganisation des travaux. Si le travail ne peut pas être terminé comme prévu, le professeur doit prendre des dispositions pour un remplaçant et vous ne verrez pas de réduction de salaire. Cependant, votre première priorité doit être votre santé et celle de votre entourage, et vous ne devez pas attendre que d'autres dispositions soient prises avant de prendre un congé de maladie.

Dans des moments comme ceux-ci, la responsabilité de prendre des dispositions alternatives pour toutes les cours doit incomber à McGill, et non aux auxiliaires individuels. McGill a le devoir envers ses étudiants aux cycles supérieurs de ne pas interrompre ou mettre fin à leur rémunération de façon punitive parce qu'un.e auxiliaire prend un congé de maladie. Contactez president@agsem-aeedem.ca pour toute question.

 

Je n'ai pas accès au logiciel ou aux ressources pour faire mon travail d'auxiliaire à distance. Que devrais-je faire?

Parlez à votre superviseur ou dites-le nous! Il incombe au département et au superviseur du cours de fournir à leurs auxiliaires d'enseignement les ressources dont ils ont besoin pour terminer leur travail. Nous sommes conscients que certains superviseurs peuvent être réticents ou incapables de fournir à leurs auxiliaires l'accès aux ressources dont ils ont besoin. Si vous rencontrez des problèmes avec cela, nous vous recommandons de nous contacter à president@agsem-aeedem.ca dès que possible afin que nous puissions continuer à porter ces problèmes à l'attention des responsables appropriés de la structure administrative de McGill.

À titre d'exemple, de nombreux auxiliaires sont invités par leurs superviseurs à utiliser Zoom Pro pour fournir le contenu du cours. À leurs fins, les Services d'enseignement et d'apprentissage et le soutient technique de McGill ne tiennent pas compte du personnel enseignant auxiliaire, malgré la nature de notre travail indiquant le contraire.

McGill propose les solutions de contournement suivantes pour les assistants techniques qui ne peuvent pas accéder à Zoom Pro via MyCourses ou leur superviseur :

  • Créez plusieurs sessions de 40 minutes.

  • Un instructeur peut créer les sessions, faire de l'auxiliaire un co-hôte dans la configuration de la réunion et il devrait pouvoir avoir droit aux mêmes fonctionnalités (notez que le superviseur ne pourrait pas organiser 2 réunions à la fois).

  • Tous les utilisateurs peuvent accéder au support informatique via x3338 ou itsupport@mcgill.ca.

S'il s'agit de solutions insatisfaisantes pour vous permettre de vous acquitter de vos responsabilités d'auxiliaire d'enseignement à distance, nous vous encourageons à communiquer directement avec chris.buddle@mcgill.ca et à copier president@agsem-aeedem.ca.

 

Que se passe-t-il avec les négociations des auxiliaires d'enseignement?

Bref, les choses sont en suspens. Toutes les propositions de négociation et les conventions collectives doivent être ratifiées par l'assemblée de l'unité respective, ce que nous ne pouvons pas tenir dans les circonstances actuelles. Nous ne pouvons pas tenir un vote en ligne en raison de la constitution de l'AÉÉDEM et du droit du travail du Québec, et il n'est ni sûr ni légal d'organiser un grand rassemblement en personne en ce moment. (Consultez notre précédente mise à jour sur les négociations pour plus d'informations.)

Le 10 mars, le comité de négociation des auxiliaires a conclu une entente de principe verbale avec McGill qui doit maintenant être soumise au vote des membres. Cet accord n'est pas contraignant et tant que l'assemblée générale ne votera pas pour ratifier le contrat proposé, les dispositions de la convention collective qui a expiré en 2018 restent en vigueur, bien que les augmentations de salaire seront rétroactives lorsque le nouvel convention sera ratifié. Vous serez informé à l'avance de toute assemblée générale.

 

FAQ Surveillant.e.s d'examen

Nous voulons vous entendre sur les effets des politiques de rémunération actuelles sur vos conditions de vie, vos plans académiques et financiers, et sur la façon dont votre situation a changé depuis la fermeture de la mi-mars. Remplissez notre bref sondage ici.

Info rapide :

  • Tous les examens en personne ont été annulés à compter du 13 mars 2020 pour les trimestres d'hiver 2020 et d'été 2020.

  • Il n'y a aucun accord contraignant pour un quart de travail ou une allocation d'heures minimum dans la convention collective. En pratique, vous pouvez être embauché au cours d'un trimestre sans être inscrit à l'horaire pour travailler un quart de travail.

  • Sur la base de la convention collective en vigueur, McGill a décidé de ne rémunérer que les employés dont les quarts de travail étaient inscrit à l'horaire avant le 13 mars 2020.

  • Les surveillant.e.s qui souhaitent recevoir une compensation pour un quart de travail annulé doivent soumettre une feuille de temps à leur superviseur.

 

Serai-je indemnisé si je devais surveiller un quart de travail annulé?

Oui. Si vous deviez surveiller entre le vendredi 13 mars et le vendredi 27 mars (inclus) lorsque les examens et les évaluations en personne ont été annulés par McGill, vous serez rémunéré pour votre quart de travail. Vous devez remplir et soumettre une feuille de temps de surveillance et l'envoyer par courriel au département qui vous a embauché, sinon vous ne serez pas payé. Si vous deviez travailler dans plusieurs départements, vous devrez soumettre une feuille différente à chaque département, comme vous le feriez dans des circonstances normales. Une feuille de temps académique occasionnelle est disponible ici.

Avec la réduction des contacts, la soumission électronique et les signatures électroniques devraient être acceptables, selon les ressources humaines. Si vous rencontrez des difficultés à remplir et soumettre vos feuilles de temps en ligne, dites-nous.

Si, au cours des prochaines semaines, vous ne voyez pas votre quart de travail reflété dans vos talons de paie sur Minerva, n'hésitez pas à nous contacter à president@agsem-aeedem.ca.

 

Si je travaille dans un service qui prévoit des quarts de travail de 24 à 48 heures à l'avance (comme au Étudiants en situation de handicap ou en médecine) mais que je n'ai pas de quart de travail prévu, serai-je rémunéré?

Non. Si vous avez été embauché pour travailler tout au long de la session, mais que vous n’aviez pas d’horaire prévu (même si vous aviez fourni vos disponibilités), la position actuelle de McGill est que vous ne recevrez aucune rémunération. Vous ne serez pas non plus mis à pied ou licencié de ce poste. McGill va plutôt laisser votre contrat expirer à la fin du trimestre. Vous pouvez cependant demander à votre superviseur un relevé d'emploi et vous pouvez utiliser ce document pour postuler à l'un des programmes gouvernementaux disponibles pour les personnes qui ont perdu leur travail (un document utile pour naviguer ces programmes est disponible ici).

McGill aurait pu indemniser tous ses surveillants jusqu'à la fin de la session, même ceux qui n'avaient pas encore leur horaire. Au lieu, McGill suit les lignes directrices minimales établies par le gouvernement du Québec sur la façon de rémunérer ses employés. McGill avait déjà inscrit au budget les salaires des surveillant.e.s pour l'hiver 2020 et l'été 2020, et il semble que COVID-19 leur ait permis de réduire ce coût au détriment des moyens de subsistance des surveillant.e.s. Veuillez adresser toute insatisfaction concernant les décisions financières de McGill à yves.beauchamp@mcgill.ca et copier president@agsem-aeedem.ca.

 

Si j'ai été embauché pour travailler aux examens finaux et qu'on m'a donné mon horaire de travail, vais-je recevoir une compensation?

Oui. Si vous deviez travailler durant les examens après le 27 mars, y compris les finaux, vous devriez également remplir des feuilles de temps pour ces quarts de travail pour recevoir une compensation, comme décrit ci-dessus. Si, au cours des prochaines semaines, vous ne voyez pas votre horaire reflété dans vos talons de paie sur Minerva, n'hésitez pas à nous contacter.

 

Si j'ai été embauché pour passer les examens finaux et que je n'ai * pas * eu mon horaire de travail, vais-je recevoir une compensation?

Non. Si vous avez été nommé à un poste de surveillant pour la période d'examen final d'hiver et que votre horaire de travail final ne vous a pas été confirmé avant le 13 mars 2020, vous ne recevrez aucune compensation. Vous ne serez pas non plus mis à pied ou licencié de ce poste. McGill va plutôt laisser votre contrat expirer à la fin de la session. Vous pouvez cependant demander à votre superviseur de surveillance un relevé d'emploi et vous pouvez utiliser ce document pour postuler à l'un des programmes gouvernementaux disponibles pour les personnes qui ont perdu leur travail (un document utile pour naviguer ces programmes est disponible ici).

McGill aurait pu indemniser tous ses surveillants jusqu'à la fin du semestre, même ceux qui n'avaient pas encore leur horaire. Au lieu, McGill suit les lignes directrices minimales établies par le gouvernement du Québec sur la façon de rémunérer ses employés. McGill avait déjà budgétisé les salaires des surveillants pour l'hiver 2020 et l'été 2020, et il semble que COVID-19 leur ait permis de réduire ce coût au détriment des moyens de subsistance de nos surveillant.e.s. Veuillez adresser toute insatisfaction concernant les décisions financières de McGill à yves.beauchamp@mcgill.ca et copier president@agsem-aeedem.ca.

 

Que se passe-t-il avec la négociation des surveillant.e.s?

Le comité de pré-négociation des surveillant.e.s a mis énormément de travail sur sa proposition de négociation et doit la présenter à l'assemblée des surveillant.e.s pour recevoir un mandat avant de pouvoir entamer des négociations avec McGill. La convention collective des surveillant.e.s expire le 30 avril, mais toutes les dispositions et protections resteront en vigueur jusqu'à la signature d'une nouvelle convention collective. Le comité de négociation des surveillant.e.s d'examens avisera McGill de la date à laquelle il a l'intention d'entamer les négociations, ce qui n'aura lieu qu'après la convocation d'une assemblée des surveillant.e.s d’examens. Vous serez informé à l'avance de toute réunion ou vote replanifié.

 

Unité 3 : Soutien académique et temporaire

 

Nous sommes conscients des défis auxquels sont confrontés les travailleurs de soutien académique sur le campus. Nous sommes également conscients de la quantité croissante de travaux pour les travailleurs en soutien académique à court terme introduits en ce moment pour compléter le travail exigé par le format en ligne des cours.

Nous restons profondément investis dans l'amélioration des protections disponibles pour le soutien académique, et sommes là pour vous, quels que soient le département, la faculté ou le titre du poste.

Nous encourageons tous les correcteurs, tuteurs, assistants de cours, assistants d’étudiants, preneurs de notes et travailleurs de soutien connexes à nous contacter directement en cas de surmenage et de sous-paiement, ainsi qu'en cas d'absence de droits du travail, d'informations générales et de sécurité. Cela peut être fait par courriel: udrive@agsem-aeedem.ca.

Pour plus d'informations sur notre capacité à vous aider et nos efforts continus pour représenter le soutien académique, consultez www.agsem.ca/join.

Si vous êtes intéressé à soutenir notre travail pour les travailleurs aux soutiens académiques, vous pouvez toujours signer et partager notre lettre ouverte, à www.bit.ly/unionizemcgill.

Foire aux questions de l’AÉÉDEM

Pourquoi le syndicat a-t-il suspendu toutes les assemblées?

 

Pour plusieurs raisons, la crise de santé publique actuelle présentée par COVID-19 et les restrictions mises en place par le gouvernement et l'université rendent toute assemblée syndicale impossible à l'heure actuelle.

 

La constitution de l'AÉÉDEM ne permet pas explicitement aux membres de participer à distance et si nous devions faire une exception, il y aurait des défis techniques ainsi que des défis logistiques comme la vérification de l'adhésion syndicale. Plus important encore, la constitution—et, dans certains cas, la loi provinciale—exige que les décisions telles que les élections, les amendements constitutionnels et les votes de ratification aient lieu par scrutin secret, selon les procédures établies par notre affilié la CSN. Nous ne pouvons pas procéder à ces votes en ligne, et la CSN a fourni une note d'orientation que les syndicats devraient attendre pour tenir des assemblées générales jusqu'à ce que cette crise soit passée.

 

De plus, il y a la question de l'organisation de grands rassemblements de plus de 50 personnes. Les membres de l'unité 1 (auxiliaire d’enseignement) et de l'unité 2 (surveillant.e.s d’examen) représentent plus de 2 000 personnes—et une assemblée générale étend le droit de participation à tous ceux qui ont rejoint notre campagne de syndicalisation pour le personnel de soutien pédagogique. L'université est actuellement fermée pendant deux semaines et restreindra probablement les réunions en personne par la suite, ce qui rendra difficile de trouver un emplacement pour une réunion. La province interdit actuellement les rassemblements publique ce qui rend impossible la tenue d'une réunion hors site.

 

Est-ce permis?

 

Pas constitutionnellement—et nous avons besoin d'une assemblée générale pour faire avancer les choses. La constitution de l'AÉÉDEM requiert la tenue d'une assemblée générale au cours de la session d'hiver. Le budget et les mandats du syndicat doivent être autorisés par l'assemblée générale. Le mandat du Comité exécutif, à l'exclusion des négociateurs, prend fin le 30 avril et seule l'assemblée générale peut élire de nouveaux dirigeants. Aucune modification constitutionnelle ne peut être apportée pour fournir des moyens alternatifs car les modifications constitutionnelles ne peuvent être apportées que par (vous l'aurez deviné) l'assemblée générale. De plus, l’équipe juridique de la CSN a fourni des conseils (en s’appuyant sur le droit du travail et les procédures de la CSN) que les syndicats devraient attendre pour tenir des assemblées générales jusqu’à ce que cette crise soit passée.

 

De plus, toutes les propositions de négociation et les conventions collectives doivent être ratifiées par l'assemblée de l'unité concernée. Le 10 mars, le comité de négociation des auxiliaires d’enseignement a conclu une entente de principe verbale avec McGill qui doit maintenant être soumise au vote des membres. Cet accord n'est pas contraignant et jusqu'à ce que l'assemblée des auxiliaires d’enseignement vote pour ratifier le contrat proposé, les dispositions de la convention collective qui a expiré en 2018 restent en vigueur, bien que les augmentations de salaire seront rétroactives lorsque la nouvelle convention collective sera ratifiée.

 

Le comité de négociation des surveillant.e.s d’examen a travaillé d'arrache-pied à leur proposition de négociation et doit présenter leur proposition à l'assemblée des surveillant.e.s pour recevoir un mandat avant de pouvoir entamer des négociations avec McGill. La convention collective des surveillant.e.s d’examens expire le 30 avril, mais toutes les dispositions et protections resteront en vigueur jusqu'à la signature d'une nouvelle convention collective. Le comité de négociation des surveillant.e.s d’examen avisera McGill de la date à laquelle il a l'intention d'entamer les négociations, ce qui n'aura lieu qu'après la convocation d'une assemblée des surveillants d’examens.

Qu'advient-il donc des comités de l’AÉÉDEM, y compris du comité exécutif après le 30 avril?

 

Nous continuons de travailler ensemble. Dans ces circonstances exceptionnelles, le comité exécutif de l'AÉÉDEM a le pouvoir, en vertu de la loi sur les syndicats professionnels et de la loi sur les sociétés, de continuer à prendre des décisions pour assurer la continuité du syndicat sans tenir une Assemblée Générale. La CSN a recommandé que tous les syndicats reportent tout vote qui n'est pas vital pour la survie du syndicat après cette crise de santé publique, lorsque toutes les restrictions sur les rassemblements seront levées.

 

L’AÉÉDEM est tenue de suivre toutes les directives de la santé publique. Nous avons également l'obligation éthique de veiller à ce que nos réunions soient sûres et accessibles, ce qui signifie que s'il existe toujours un risque viable pour la santé, en particulier pour les membres plus à risque, nous devons reconsidérer les réunions publiques. De plus, nous avons un engagement éthique envers la démocratie syndicale. L'assemblée générale est la plus haute autorité du syndicat et nous devons nous assurer que chaque membre a la possibilité d’y participer. Si une grande partie de nos membres ne sont pas sur le campus en raison de l'isolement, des restrictions de voyage ou de la fin des activités du trimestre de l’hiver, nous devons reconsidérer la tenue d'une assemblée.

 

La période de mise en candidature pour tous les postes de comité est ouverte et restera ouverte jusqu'à deux jours avant l'AGA, une fois qu'elle aura lieu. Le président lancera un nouvel appel aux candidatures deux semaines avant l'AGA replanifié et vérifiera les candidatures déjà reçues. Le comité exécutif et le comité de négociation actuels demeureront en fonction à titre extraordinaire jusqu'à la tenue des élections ou jusqu'à leur démission. En cas de démission, le comité exécutif ou/et les comités de négociations prendra contact avec ceux qui se sont proposés pour se présenter aux élections et pourra nommer des officiers intérimaires selon les besoins. Les comités de négociation se sont également engagés à partager la charge de travail du comité exécutif pendant qu'ils demeurent en fonction. L'ensemble du comité exécutif  continuera de servir à titre intérimaire et respectera un mandat limité de maintien des opérations et coalitions syndicales et de soutien aux membres.

 

Pendant cette période intérimaire, les comité exécutif et les comités de négociation resteront en étroite collaboration avec nos affiliés de la CSN / FNEEQ et suivront leurs conseils sur nos obligations légales et constitutionnelles. Nous apprécions les commentaires et la participation de tous les membres du syndicat.

Liens utiles

Nous sommes conscients que c'est une période stressante car nous faisons face à de nombreuses incertitudes, mais il existe des ressources à votre disposition et à de nombreuses personnes qui souhaitent vous aider.

 

Informations générales sur les droits des travailleurs : 

 

Information sur la santé :

 

Fond d’entraide :

 

Information sur les avantages sociaux au Canada : 

 

Accessibilité des enseignant :

Dernières nouvelles de COVID-19

Association des étudiant.e.s diplômé.e.s employé.e.s de McGill

L'Association des étudiant.e.s diplômé.e.s employé.e.s de McGill (AÉÉDEM) a été accrédité en 1993 pour représenter des auxiliaires d’enseignement à McGill. Nous sommes le plus ancien syndicat des auxiliaires d’enseignement au Québec. Les surveillant.e.s d’examen ont rejoint AÉÉDEM en 2010. 

Courriel : mail@agsem-aeedem.ca

Téléphone : 514-398-2582

515 avenue des Pins, 2ème étage
Montréal, Québec H2W 1S4

*Veuillez noter que notre bureau n'est malheureusement pas accessible en fauteuil roulant

© 2019 par L'Association des étudiant.e.s diplômé.e.s employé.e.s de McGill.