top of page

Bulletin des surveillant.e.s d'examen - automne 2022

Dernière mise à jour : 13 janv.

Chers surveillant.e.s d’examen,


Bienvenue à une autre session d'examens finaux à McGill ! Ce bulletin contient une introduction au syndicat, ainsi que des renseignements importants sur vos droits en tant que surveillant.e.s d’examen, surtout dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Nous avons également des nouvelles excitantes au sujet de notre augmentation suite aux négociations, qui entrera en vigueur le 11 décembre !


L'AÉEDEM plaide pour un environnement de travail sûr et sanitaire pour les surveillant.e.s d’examen pendant la période des examens finaux de l'automne 2022. Nous avons posé un certain nombre de questions à l'employeur pour connaître les normes de santé et de sécurité mises en place par l'Université. Vous trouverez les informations que l'AÉEDEM a reçues de McGill sur notre site Internet à l'adresse https://fr.agsem.ca/pandemic-invigilation.


Si vous êtes employé en tant que surveillant.e d’examen et que vos conditions de travail sont dangereuses, insalubres ou non conformes à la réglementation COVID-19, veuillez prendre une photo de la situation (si possible) et contacter notre responsable des griefs Teresa à grievance.2@agsem-aeedem.ca. Ne prenez pas de photos de documents confidentiels ou d'autres personnes sans leur consentement.


Pour tout autre problème ou question, n'hésitez pas à envoyer un courriel à Teresa à tout moment.


En toute solidarité,


Le comité exécutif de l'AÉEDEM




Qu'est-ce que l'AÉEDEM ?

L'Association des Étudiant-e-s Diplômé-e-s Employé-e-s de McGill (AÉEDEM) / The Association of Graduate Students Employed at McGill (AGSEM) est le syndicat qui représente près de 3000 auxiliaires d'enseignement et surveillant.e.s d’examen à McGill. Lorsque vous signez votre formulaire d'adhésion et commencez à travailler comme surveillant.e d’examen, vous devenez un membre à part entière de l'AÉEDEM.


Tous les surveillant.e.s d’examen de McGill sont protégés par la convention collective des surveillant.e.s d’examen de l'AÉEDEM, même si vous ne surveillez qu'un seul examen !


L'AÉEDEM compte deux unités de négociation, l'unité 1 pour les auxiliaires d'enseignement et l'unité 2 pour les surveillant.e.s d’examen.



Cherchez nos tables !

Pendant la période des examens finaux, vous pouvez venir nous parler à la table de l'AÉEDEM ! Pendant plusieurs quarts de travail durant la période des examens, nous aurons des snacks gratuits, des brochures AÉEDEM et des pins.


Où se trouve la table de l'AÉEDEM ?


  • Gym/Fieldhouse (à l'extérieur de la séparation entre le Gym et le Fieldhouse au deuxième étage du Currie Gym)

  • Bâtiment Leacock

  • Foyer du bâtiment Bronfman - uniquement le 14 décembre

  • Law Building (4e étage, à côté du NCDH 433) - uniquement le 8 décembre


En outre, un nombre limité de masques N95 (généreusement offerts par PGSS) sera disponible à la table de l'AÉEDEM. Les masques seront distribués selon le principe du « premier arrivé, premier servi ».


Si vous avez besoin d'autres masques, nous vous recommandons d'utiliser le programme de masques N95 de PGSS (pay-what-you-can) si vous êtes un étudiant.e diplômé.e. Si vous n'êtes pas un étudiant.e diplômé.e et que vous souhaitez avoir accès à ce programme, veuillez nous contacter à communications.officer@agsem-aeedem.ca.


Veuillez noter que les masques N95 sont réutilisables.



Participez et soyez rémunéré pour votre participation !

Nous cherchons toujours à faire participer aux comités et conseils du syndicat des membres intéressés à défendre de meilleurs droits des travailleuses et travailleurs étudiant.e.s.


Les délégué.e.s des surveillant.e.s d’examen siègent au conseil des délégué.e.s de l'AÉEDEM, qui se réunit environ une fois par mois pendant l'année universitaire (et une fois pendant l'été) pour discuter des questions liées au travail dans leur unité d'embauche. L'AÉEDEM recherche davantage de délégué.e.s surveillant.e.s d’examen de tous les départements effectuant des invigilations. Les délégué.e.s qui remplissent leurs fonctions (c'est-à-dire qui assistent au nombre requis de réunions) peuvent recevoir des honoraires pour leur participation à des réunions, des formations et l'organisation d'événements.


L'AÉEDEM dispose également d'un certain nombre de comités et de groupes de travail, notamment le comité de mobilisation, le groupe de travail sur la santé mentale et le groupe de travail sur la crise climatique.


Tout le travail syndical est rémunéré.


Si vous souhaitez vous impliquer en tant que délégué.e surveillant,e d’examen ou dans un poste de comité, ou si vous avez simplement des questions générales sur le syndicat, contactez-nous à mobilization@agsem-aeedem.ca, ou consultez notre site Web à www.agsem.ca.



La convention collective des surveillant.e.s d’examen

Une convention collective (CC) est un contrat contraignant négocié par les représentants de l'AÉEDEM et les représentants du Conseil des gouverneurs de McGill.


La convention collective des surveillant.e.s d’examen a expiré le 30 avril 2020. Le comité de négociation des surveillant.e.s d’examen de l'AÉEDEM a entamé des négociations avec McGill pour une nouvelle convention collective des surveillant.e.s d’examen en mars 2021.


Après un an et demi de négociations, les surveillant.e.s d’examen ont approuvé l'accord de principe conclu entre le comité de négociation et l'Université McGill lors de notre assemblée du 17 novembre 2022 !


Le nouveau taux de rémunération horaire de 15,75 $ plus 6 % de vacances (16,70 $) entrera en vigueur le 11 décembre 2022. L'augmentation prendra la forme d'un paiement rétroactif et sera mise en œuvre à la première date de paie suivant les trente (30) jours ouvrables de la signature de la convention collective. Les paiements rétroactifs pour toutes les heures payées entre le 11 décembre 2022 et la date de mise en œuvre du nouveau taux de rémunération horaire seront traités dans les quatre-vingt-dix (90) jours ouvrables suivant la signature de la convention collective.


L'AÉEDEM a conclu cet accord sur les salaires avec McGill après notre assemblée du 17 novembre. Notre équipe de négociation a plaidé pour que notre augmentation entre en vigueur le plus rapidement possible.


Nous attendons toujours que McGill traduise l'accord en français avant de pouvoir signer notre nouvelle convention collective. Une fois que nous aurons signé, toutes les autres dispositions entreront en vigueur. Nous prévoyons que cela se produira au début de 2023.


Pour tout ce qui est autre que le salaire, les conditions de travail établies dans notre précédente convention collective sont toujours en vigueur jusqu'à la signature de la nouvelle convention collective.


Pour éviter toute confusion pendant cette période d'examen, nous vous fournirons un résumé complet de vos droits en vertu de la nouvelle convention collective lorsqu'ils entreront en vigueur. Mais rien de ce document n'est un secret ! Si vous avez des questions sur cette nouvelle convention dans l'intervalle, n'hésitez pas à contacter Kiersten à l'adresse mobilization@agsem-aeedem.ca.



Connaissez vos droits : COVID-19

L'employeur a la responsabilité de vous informer de tous les protocoles de sécurité COVID-19 que vous devez respecter au cours de votre emploi en tant que surveillant.e d’examen. L'AÉEDEM a posé un certain nombre de questions à l'employeur pour connaître les normes de santé et de sécurité mises en place par l'Université. Vous pouvez trouver les informations que l'AÉEDEM a reçues de McGill sur notre site Internet à l'adresse https://fr.agsem.ca/pandemic-invigilation. Veuillez noter les informations importantes concernant vos droits en matière de travail dans le cadre de COVID-19 :


Il incombe à l'Employeur de vous fournir toutes les ressources et le matériel dont vous avez besoin pour travailler en tant que surveillant.e d’examen.


L'Employeur ne peut pas vous demander votre statut vaccinal, et ces informations médicales privées ne peuvent pas être utilisées pour prendre des décisions d'embauche. Le Québec n'exige plus de passeport de vaccination pour faire une activité et, à compter du 28 mars 2022, les passeports de vaccination ne sont plus requis pour aucune activité à McGill. Si vous avez des inquiétudes concernant la protection de votre vie privée ou si vous avez l'impression que vos droits ont été ou sont violés, veuillez envoyer un courriel à grievance.2@agsem-aeedem.ca.


Si votre test de dépistage du COVID-19 est positif : En général, vous devez vous auto-isoler et informer votre superviseur de travail dès que possible. NE VOUS PRÉSENTEZ PAS à votre poste de travail si vous êtes malade, si vous pensez être malade ou si vous avez été en contact avec une personne dont le test de dépistage du COVID-19 est positif. En vertu de l'article 17.06 de la convention collective, vous avez le droit d'annuler votre quart de travail en cas de maladie. En outre, si vous pensez avoir été infecté par le COVID-19 dans le cadre de votre emploi de surveillant.e d’examen, veuillez nous contacter à l'adresse grievance.2@agsem-aeedem.ca.


Si vous pensez que votre droit à un environnement de travail sûr est violé parce que des étudiant.e.s, des superviseurs ou des collègues surveillant.e.s d’examen ne respectent pas les protocoles COVID-19, vous avez le droit de refuser un travail dangereux. Vous avez le droit de refuser un travail qui vous exposerait ou exposerait d'autres personnes à un danger pour la santé, la sécurité ou le bien-être physique. Un travailleur ne peut pas refuser de travailler si son refus met en danger immédiat la vie, la santé, la sécurité ou le bien-être physique d'une autre personne.



Comment refuser le travail dangereux

Si vous estimez que votre environnement de travail n'est pas sûr et que vous souhaitez refuser de travailler - il peut même s'agir du refus d'un type de travail ou du refus de travailler dans un endroit particulier - vous devez informer votre superviseur ou un représentant de McGill que vous refusez de travailler, et indiquer les raisons de votre refus. Ce refus peut se faire de plusieurs façons, mais nous vous suggérons d'informer votre superviseur par courriel, en mettant en copie l'AÉEDEM (grievance.2@agsem-aeedem.ca). Un représentant de McGill - probablement les RH - contactera alors l'AÉEDEM, puisque l'AÉEDEM est votre syndicat. Si l'AÉEDEM et McGill ne parviennent pas à trouver une solution au problème, l'AÉEDEM demandera à un inspecteur de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) de décider s'il existe une situation dangereuse justifiant le refus de travailler. La décision de l'inspecteur prend effet immédiatement, mais McGill, l'AÉEDEM et vous-même (le travailleur ou la travailleuse) avez la possibilité de demander à la CNESST de revoir la décision en question.



Connaissez vos droits : Général


1. Postuler à un emploi

Vous pouvez poser votre candidature pour les postes d'examen final pendant 7 jours après leur affichage. Tous les postes de surveillant.e.s d’examen doivent être affichés publiquement sur un site Web centralisé, tel que Workday.


Une expérience antérieure de la surveillance à McGill vous donne la priorité d'embauche. La priorité d'embauche est accordée à ceux qui ont réussi leur période d'essai au sein de l'unité d'embauche en étant employé.e.s de façon continue pendant plus de deux trimestres. Ensuite, la priorité est accordée à ceux qui ont déjà travaillé à l'Unité d'embauche, puis à ceux qui ont déjà fait de la surveillance ailleurs à McGill. Si votre candidature est rejetée en faveur d'une personne ayant une priorité d'embauche inférieure, la décision peut être contestée.


Un employé.e qui, sans raison valable, s'absente ou omet d'aviser son superviseur immédiat de son absence dès que possible, mais au plus tard (2) heures avant le début d'un quart d'examen confirmé, à deux (2) reprises au cours d'un trimestre universitaire, est réputé avoir démissionné et perd toute priorité d'embauche.


Vous devez remplir votre formulaire d'adhésion en ligne à l'AÉEDEM auprès de l'unité d'embauche après la formation ou avant votre premier poste.



2. Formation

Chaque surveillant.e d’examen a droit à une formation rémunérée avant son premier engagement dans cette unité d'embauche. Les surveillant.e.s d’examen seront rémunéré.e.s au taux standard pour la durée de la session de formation.


Les tâches et responsabilités des surveillant.e.s d’examen seront clairement énoncées lors des sessions de formation organisées par l'unité d'embauche. Toute instruction supplémentaire spécifique à un examen donné sera fournie au début d'un poste donné.



3. Durée du poste et pauses

Toutes les périodes de surveillance doivent durer au moins une heure de plus que la durée de l'examen (4 heures pour un examen final de 3 heures). Si vous n'avez pas reçu de formation avant votre premier poste, vous devez également disposer d'un temps de formation avant le début de votre poste.


Sauf impossibilité due à des circonstances exceptionnelles, vous devez bénéficier d'une pause payée de 15 minutes pour chaque tranche de quatre heures consécutives de travail, ainsi que d'une pause repas non payée de 30 minutes pour chaque tranche de huit heures de travail dans une même journée.


Si vous êtes assigné.e à un poste, on ne peut pas vous demander d'y renoncer parce que trop de personnes ont été assignées.


Si vous n'êtes pas en mesure de prendre votre poste, veillez à en informer votre supérieur dès que possible et au moins deux heures avant le début du poste (sauf en cas d'urgence ou d'absence justifiée). Si vous ne le faites pas, vous risquez d'être licencié.e et de perdre votre priorité.



4. Rémunération

Jusqu'au 11 décembre, le taux de rémunération minimal des surveillant.e.s d’examen est de 14,25 $ l'heure, y compris une indemnité de vacances de 4 %, à compter du 1er mai 2019. Après trois ans de service continu, la paie de vacances passe à 6 %.


À partir du 11 décembre, notre nouveau taux de rémunération horaire de 15,75 $ plus 6 % de vacances pour tous les surveillant.e.s d’examen (16,70 $) entre en vigueur.


Vous avez le droit d'être payé.e pour chaque heure que vous travaillez. On ne peut pas vous demander d'arriver plus tôt pour un poste prévu ou de rester plus tard sans être payé. Toutefois, vous ne devez pas vous attendre à être payé en plus si vous arrivez au travail avant que votre superviseur vous dise de vous présenter, ou si vous continuez à travailler au-delà de la fin de votre poste. Si vous constatez que vous n'avez pas assez de temps pour accomplir toutes les tâches requises, clarifiez avec votre superviseur si vous continuerez ou non à être payé pour le temps supplémentaire.


L'Université doit vous verser une prime d'heures supplémentaires de 50 % si vous travaillez cumulativement plus de 40 heures par semaine à tous les emplois à McGill, y compris la surveillance. Pour cette raison, vous êtes tenu(e) d'indiquer sur votre formulaire de candidature tous les autres postes que vous occupez à McGill.



5. Congés d'absence

Tous les surveillant.e.s d’examen ont droit à un certain nombre de congés non payés (ainsi qu'à des congés de décès payés). Les congés non payés sont disponibles en cas de maladie, ainsi que pour assister à une conférence universitaire si votre superviseur à McGill le demande, à condition que vous donniez un préavis avant le début de votre quart de travail. Les congés non payés signifient que vous ne pouvez pas être pénalisé pour avoir manqué le travail et que vous pourrez accumuler une priorité d'embauche.



6. Protection de vos droits

En tant que syndicat, nous disposons d'un certain nombre d'outils pour protéger vos droits. La convention collective décrit une procédure de règlement des griefs pour résoudre les différends dans les cas où vous estimez que vos droits ne sont pas respectés. En tant que syndicat, nous sommes là pour vous aider à chaque étape de cette procédure et pouvons vous accompagner lors de toute réunion disciplinaire. Envoyez un courriel à grievance.2@agsem-aeedem.ca si vous avez des questions.


Tous les membres doivent connaître les délais de dépôt des griefs. Pour être en mesure de vous protéger, nous devons être en mesure de préparer un dossier de grief dans les 30 jours suivant la prise de connaissance de tout incident au cours duquel vous pensez que vos droits ont été violés. Tout grief potentiel concernant le harcèlement, la discrimination et/ou la violence sexuelle peut être déposé dans un délai de deux ans.

bottom of page